RSS

Archives Mensuelles: mai 2015

Une occasion en or ?

Tunisie_musée_Djerba_5Ces derniers temps j’ai été agréablement surpris par la qualité des manifestations de certaines institutions de jeunesse à l’occasion du mois du patrimoine.

Plein plein de couleurs, des décors recherchés, des ateliers bien pensées. Il est clair que les animateurs et les groupes de travail qui ont organisé ces activités se sont donnés à fond pour imaginer puis concrétiser ces manifestations.

Reste que …

Une fois terminée, la manifestation même si elle a mit du beurre sur les cœurs, et installer les animateurs dans une l’euphorie de l’autosatisfaction … Elle est terminée et au fil des jours sera oubliée sans aucun prolongement… Et c’est vraiment dommage !

Dommage parce qu’il y a là une inestimable matière pour tout un projet d’animation qui peut durer des mois et des mois et du même coup préparer la manifestation de l’année à venir.

Cette manifestation s’est concrétisée parce que les animateurs pour une fois ont travaillé en équipe et ont impliqué les jeunes, ensuite il est évident qu’ils ont fait des recherches de toutes sortes (documentaires et autres), qu’ils sont sortis des l’institution pour aller rencontrer des partenaires qu’ils ont convaincu de participer selon leurs spécialités. Et tout cela a abouti à des installations de décors, des expositions, des ateliers très variés, des créations d’affiches, des spectacles et des animations diverses.

Alors pourquoi s’arrêter en si bon chemin ?

Pourquoi ne pas exploiter les produits “générés” par la manifestation pour la prolonger en d’autres activités ?

Par exemple :

  • Avec les photos réalisées, créer des albums, des diaporamas, des vidéos, des spots, des clips… les publier sur les réseaux sociaux, les partager avec les jeunes qui les publieront à leur tour. (cela suppose la mise en place d’ateliers multimédias).
  • Organiser des projections partout où c’est possible.
  • Mettre en place une exposition itinérante (lycées, autres institutions socio-éducatives, etc.) avec tout ce que cela suppose comme ateliers de préparations et planification, contact et activités dérivées.

Ce ne sont que quelques petits exemples de prolongements de la manifestation, on peut encore en imaginer beaucoup d’autres.

Il serait vraiment malheureux que ces manifestations se terminent avec un rapport (administratif) qui sera tiré en deux exemplaires, l’un pour le commissariat et l’autre pour la Direction générales et qui ne seront même pas lus.

 
Poster un commentaire

Publié par le 21 mai 2015 dans Débats d'Idées

 
 
%d blogueurs aiment cette page :