RSS

Archives Mensuelles: décembre 2011

Des Associations d’animateurs, un Nouvel Espoir !

asfIl est normal en cette fin d’année d’être optimiste et de se dire qu’une nouvelle année, c’est en quelque sorte un nouveau départ, de nouveaux espoirs. Et si tout le long de l’année qui se termine, notre impatience de voir les choses bouger comme nous le voulons nous a obstrué la vue, et ne nous a pas laissé voir, comme il se doit, l’éclosion d’associations sous l’impulsion de jeunes animateurs qui dès le départ se sont pris en main.

al_janoubOui, on ne les a pas vus ! Peut-être parce qu’ils ont choisi Facebook pour se manifester, un réseau social tellement chargé de bric-à-brac que l’essentiel s’y perd.

Mais voilà, nous avons, (en tous les cas ceux que moi j’ai découvert), trois associations d’animateurs dont les points communs, sont la jeunesse des initiateurs et leurs objectifs.

chobbenEt là, si on y regarde bien, n’est pas peut être là la solution pour faire bouger le domaine ? Un sang nouveau, des jeunes engagés, résolus, conscients de la déficience de la formation et des besoins de l’animateur. Moi j’y crois.

Je crois que sous cette couverture d’association, ils peuvent tout changer. Ce qu’il leur faut c’est le soutien de tous, un soutien dénué de toute considération autre que la volonté de donner l’occasion à ces nouveaux Don Quichotte de réussir leurs projets surtout là où nous on a échoué.

Il est bien sûr entendu que d’autres associations existent, mais que je n’ai pas découvert, qu’il me pardonne et je serai très heureux de les découvrir et d’y adhérer.

(cliquer sur les images pour accéder aux Pages Facebook des associations)

 
Poster un commentaire

Publié par le 31 décembre 2011 dans Débats d'Idées

 

Étiquettes : , ,

Désolant … pour ne pas dire Désespérant

yeuxDésolant de voir que dans le grand tumulte que vit le pays, seul le domaine de la jeunesse reste à la traine. Non seulement rien n’a changé, (malgré les efforts désespéré du dernier Ministre), mais l’idée que nous régressons s’impose chaque jour qui passe avec plus de force.

Quand on voit les animateurs, pilier du domaine, hagards, angoissés, en état constant de standby et ne faisant presque rien pour s’en sortir. Je dis « presque » eu égard à certains qui dissertent dans les réseaux sociaux sans conviction. Désolant, quand on sait que tout un chacun est absolument conscient de ce qui se passe et a une ou des idées à proposer ou à mettre en œuvre pour s’en sortir, mais ne le fait pas, étant tellement habitué à suivre les ordres ou le bon vouloir de son inspecteur.

Comment un animateur peut-il favoriser l’épanouissement des jeunes, comment peut-il détecter les besoins, comment peut-il détecter les problèmes de communication, si lui-même se trouve très mal dans sa peau, si lui-même n’arrive pas à cerner ses propres besoins, si lui-même souffre de la « non-communication ».

Cela fait presque une année que l’opportunité de se prendre en main s’est offerte à tous les acteurs du domaine de l’animation socioculturelle, mais le mois se suivent et le bégayement s’accentue.

Quand est-ce que l’animateur revendiquera son statut d’élément central, revendiquera son droit à décider de son travail dans tous ses détails et delà du fonctionnement de l’institution dans laquelle il exercera sa liberté de penser, de programmer, de proposer.

En partant d’une lapalissade (presque idiote), qui connait mieux que l’animateur, les caractéristiques de l’environnement de l’institution, condition fondamentale pour la mise en œuvre d’un projet d’institution ? Ce n’est bien sûr pas l’inspecteur, ni à fortiori les Administrations régionales ou même la centrale.

C’est à l’équipe d’animation de l’institution de décider en partant d’un état des lieus ou mieux encore d’une étude monographique, des orientations à donner à l’institution (programmes, projets, horaire, etc.), orientations qui seront ensuite proposées à l’inspecteur et aux administrations avec toute l’argumentation nécessaire.

Désolant aussi de voir que l’Administration s’accroche à ses anciennes manies prouvant en quelque sorte des difficultés pour changer. Désolant d’entendre que tout est fait pour que les régions se prennent en main, mais qu’on retrouve tous les dossiers gérer par la centrale, souvent parce que le régional, ne pouvant lui aussi changer, préfère s’en débarrasser. Et puis on retrouve les mêmes manifestations (prises comme portes de sortie pour se prouver qu’on avance) en plus médiocres, puisque l’envie n’y est pas.

 
3 Commentaires

Publié par le 24 décembre 2011 dans Les Animateurs

 

Étiquettes : , ,

Ennabbar et la Surprise

 
2 Commentaires

Publié par le 23 décembre 2011 dans BD de la Semaine

 

Tozeur … Promesse tenue

tozeurAprès des années, de longues années, je suis revenu à Tozeur pour un stage de formation, et j’ai trouvé une ville encore plus belle que celle de mes souvenirs. Plus belle malgré la crise qui frappe de plein fouet le tourisme de cette région aux mille et un sites très prisés par les touristes qu’ils soient locaux ou internationaux.

Plus belle par ses citoyens, toujours avenants, souriants, et accueillants. J’ai retrouvé avec un immense plaisir cette atmosphère hospitalière qui n’a pas bougé d’un iota malgré tous les bouleversements subis par le Pays.

J’ai retrouvé mes anciens étudiants dans une ambiance incroyablement touchante, leur sincérité dans la joie qu’ils ont manifestée m’a embué les yeux, serré le cœur et grossi la boule que j’avais au fond de la gorge.

Et puis j’ai retrouvé un équipe de travail qui nous a sidéré par son organisation, et ce au niveau de la logistique liée directement à la formation, de l’hébergement, et des programmes de loisirs. Ils nous ont offert la TOTALE.

Les Formations, j’en fais tout le temps, et je me suis habitué aux problèmes des salles mal adaptées, des ordinateurs qui ahanent et qui à force de subir les attaques virales nous font souffrir le martyr, des disfonctionnements liés à la programmation souvent bégayante, etc. Mais là pour la première fois les cadres de Tozeur m’ont éberlué, une cinquantaine d’ordinateurs (je ne sais pas comment ils ont pu faire pour les avoir) qui fonctionnent « au quart de tour », installés en réseaux, une connexion internet très correcte, aucun virus ne s’est manifesté, des salles bien adaptées, et des data-shows sans aucun défaut.

Malgré la fatigue, le nombre des nouvelles recrues, et le programme assez chargé, la formation a été à mon humble avis très réussie et surtout très agréable, puisque on a passé huit jours intenses en émotions.

Bravo Messieurs (Commissaire, chef de service, Directeurs, animateurs et techniciens), vous nous avez donné le meilleur exemple de l’équipe homogène, et vous nous avez prouvé que nous pouvons continuer notre expérience de changements, le domaine survivra avec des animateurs comme vous tous. Merci.

 
Poster un commentaire

Publié par le 16 décembre 2011 dans Formation

 

Étiquettes : , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :