RSS

Archives Mensuelles: juillet 2011

Discutez “Al Marsoum”

Nous avons placé le texte du « Al Marsoum » pour discussion. C’est une nouvelle occasion qui s’offre à tous les acteurs impliqués d’une façon ou d’une autre dans l’institution « Maison des jeunes » pour participer à l’élaboration de son STATUT.

Cliquez sur la bannière ci-dessous et commentez le projet, soyez responsable et ne laissez pas les autres « SEULS » décider pour vous. Chacun de nous, quelque soit son grade, quelque soit sa fonction, est une personne ressource, alors faisons bénéficier les autres de nos expériences et compétences.

(un click pour voir « Al Marsoum » et le discuter)

 
Poster un commentaire

Publié par le 28 juillet 2011 dans Débats d'Idées

 

Étiquettes :

Ennabbar… les Pieds dans le Plat

 
Poster un commentaire

Publié par le 27 juillet 2011 dans Débats d'Idées

 

Étiquettes : , ,

Ennabbar… Le Clin d’Oeil


Ennabbar … le clin d’oeil  kyazidi
 
Poster un commentaire

Publié par le 25 juillet 2011 dans BD de la Semaine, Informations

 

Étiquettes : ,

N’oubliez pas que le dernier délai d’inscription est le 02 août 2011

 

Pour plus d’informations cliquer

 
Poster un commentaire

Publié par le 24 juillet 2011 dans Informations

 

Étiquettes : , ,

On n’a que ce qu’on mérite

Voilà, ce qui devait arriver est arrivé. Un “Marsoum” un texte qui va tracer les lignes directrices des institutions de jeunesse. Un texte élaboré par une instance autre que les animateurs, les concernés, ceux qui depuis presque six mois ont pensé que cela n’arrivera pas, ou que tout cela ne les concernait pas, ou qui l’espérait secrètement.

Depuis des mois on a bataillé pour que les animateurs et toutes les instances impliquées dans le domaine de la jeunesse, profite des changements que voit le pays, pour prendre en main leur destinée, la destinée des institutions de la jeunesse, la destinée de la jeunesse de ce cher pays. Mais rien, une apathie totale s’est emparée des esprits. Des esprits qui ne se réveillaient que pour des broutilles et des foutaises.

Eh oui, on n’a que ce qu’on mérite.

A Ben Arous, on a crée officieusement un groupe pour faire avancer les choses, et en deux semaines il s’est rétréci comme peau de chagrin, mais cela ne nous a pas empêché de nous en tenir à nos engagements et on a présenté un document résumant nos travaux et réflexions, on l’a envoyé à des centaines de personnes, on l’a mit en téléchargement sur les blogs crées pour l’occasion. Mais, rien et encore rien (pas tout à fait! on a reçu quelques encouragements).

Et puis voilà, un texte nous tombe dessus. Quatre pages dont chaque mot, chaque ligne est contestable. Chaque mot, de ce “marsoum”, chaque ligne nous prouve que certains se sont érigés en responsables uniques de la destinée des institutions de jeunesse, faisant fi de tous les cadres qui y travaillent, de toutes les idées, propositions, et projets qui pourraient émaner d’eux.

Il est vrai que depuis des décennies les cadres de la jeunesse ont été habitués à exécuter les ordres, à obéir aveuglement aux circulaires et de là à abandonner tout effort de réflexion à d’autres. Il est aussi vrai que frappés par les nouveaux changements, ils ont été anéantis à tel point qu’ils n’ont pas compris l’enjeu et qu’ils continuent à l’ignorer.

Voilà, le texte est là, et soyons sûr que cette fois, contrairement à notre document, il sera lu, débattu (surtout officieusement), mais je suis bon joueur je vais vous aider à avoir le texte tout de suite, il est en téléchargement ci_dessous. Bonne Lecture.

Télécharger Al Marsoum

 

Étiquettes :

Enfin, un mordu! Merci Salem

Il est vrai qu’il ne faut jamais perdre espoir. Il est vrai aussi que dans les 1500 animateurs que compte notre domaine, beaucoup bataillent dans leurs coins pour un avenir meilleurs du domaine. Salem Bouchen, qui je pense je n’ai pas à présenter, nous fait un cadeau, à tous, un cadeau que j’ai trouvé personnellement beau et surtout très utile. Il nous fait cadeau d’un document qu’il a élaboré sous forme de recherche et qui traite d’un sujet vraiment d’actualité “Le Quartier, et l’animation de quartier”. Déjà Monsieur Guedhrib en a parlé et là on a le côté pratique qui va faire encore avancer la réflexion.

Le document long de 22 pages est un travail minutieux, réalisé par un amoureux du domaine qui nous a toujours habitué à des initiatives et projets toujours inédits. Merci Salem.

Pour partager ce document et le mettre à la disposition de tous pour lecture et surtout pour faire réagir, je l’ai converti en PDF et en flipbook et vous pouvez le télécharger ici. (Lien ci_dessous)

 

L’Animation de Quartier      PDF   FlipBook (à décompresser après téléchargement)

 
Poster un commentaire

Publié par le 23 juillet 2011 dans Débats d'Idées, Les Institutions

 

Étiquettes : , ,

Délires d’été… La Faute au sirocco (2ème Partie)

Les inspecteurs … et le poil de la bête

reunionDire que quand on veut on peut, c’est connu, non ! Les inspecteurs de la jeunesse ont été réunis, tenez-vous bien ! Trois fois de suite en à peu près un mois ! Du jamais vu. Et cerise sur le gâteau, avec deux Ministres.

Ça c’est de l’information Non ? Quand on sait, qu’avant ils bataillaient pour qu’on les réunisse et qu’ils suppliaient presque pour que le Directeur Général assiste à ces réunions… Pour du changement ! C’est du changement ! On ne peut rêver mieux.

Seulement un «  POURQUOI ? » s’impose. Pourquoi trois réunions de suite et dans un laps de temps si court, et surtout MAINTENANT, période qui se caractérise par une baisse importante du régime du travail (elle est réservée aux congés) rajouter à cela l’approche imminente de Ramadan et la « fièvre » nationale des élections. Tout cela rend cette période assez spéciale et non avenue pour les réunions, sauf si ces rencontres n’ont pour unique objectif l’élaboration d’un état des lieux.

Autre question : Pourquoi les inspecteurs ? En ce moment, avec tous les chambardements que subi le pays, n’est-ce pas les animateurs qu’il faut AUSSI écouter, ils sont les mieux indiqués pour établir le meilleur état des lieux, le plus juste du fait qu’il sera le plus réaliste.

Il est évident que certains diront que les inspecteurs jouent un rôle important dans toute stratégie de réflexion, de conceptualisations issues d’évaluations de ce qui se fait au niveau des institutions de tout le pays. D’autres trouveront aussi moult justifications « comme toujours ». Mais ça ne sera que de la littérature sans fondement et sans aucun ancrage à la réalité des choses.

Il est urgent d’écouter les animateurs, de les amener à s’exprimer, ils sont la clé de tout changement si changement on veut.

Dénigrer n’est pas juger

rl_interditeUne page Facebook dédiée, une mini manifestation à Kairouan pour « dégager » un inspecteur ! Et pourquoi ? Pour un discours que le dit inspecteur ressasse depuis 1980.

Pour éviter tout quiproquo, personnellement je ne suis pas d’accord avec les idées exposées, j’y suis même diamétralement opposé.

Mais, à la fin, ce ne sont que des idées (peut être saugrenues). Les idées d’une personne qui doit avoir le droit de s’exprimer comme tout autre personne. Chacun de nous aspire à cette liberté d’expression, chacun de nous revendique le droit d’expression.

A-t-on le droit de manifester contre toute personne dont les idées ne nous plaisent pas ? Oui, absolument Oui, mais pas de n’importe quelle manière, au risque de dépasser les bornes de l’éthique et d’agresser la personne moralement.

Le tort de cet inspecteur, ce n’est guère le contenu de son discours, c’est surtout sa forme. Parce que le contenu, bien d’autres que lui l’ont affirmé que cela soit dans des cadres formels ou informels. Son tort a été de ressasser toujours à voix haute ce que d’autres racontent à voix basse.

Son tort aussi est que depuis le temps qu’il répète la même chose, cela devient de la provocation, et je crois que c’est ce que tout le monde ne lui pardonne pas.

Mais à la fin, ce sera plus pertinent de juger les gens non pas sur leurs discours mais sur leurs actes. Logique non ? Et dans ce cas les pages Facebook vont se multiplier, et les lynchages vont devenir quotidiens. Et notre domaine sera un terrain des plus fertiles pour les chasses aux sorcières.

Juste ne jamais oublier qu’on n’a vraiment pas besoin de tout cela dans notre domaine en ce moment, les dénigrements se multiplient et ce n’est dans l’intérêt de personne. Nous passons par une période de reconstruction que nous voulons la meilleure possible, alors ne nous laissons pas entrainer dans les conflits insipides.

Et pour clore ce délire, j’aimerai rappeler que les synonymes de « dénigrement » c’est « accuser », « calomnier », « déconsidérer », « diffamer », « diminuer », « discréditer », « médire », « rabaisser », « salir ».

 

Étiquettes : , , , ,

 
%d blogueurs aiment cette page :